Accueil Portraits de femmes Jennifer Scheliquet – Douceurs Craquantes

Jennifer Scheliquet – Douceurs Craquantes

par Hélène

Un atelier de biscuits gourmands, des idées créatives et surtout sa fondatrice, Jennifer Scheliquet qui nous fait découvrir sa passion pour la biscuiterie avec sa boutique Douceurs Craquantes. C’est en sélectionnant les meilleurs ingrédients de qualités de nos régions que Jennifer réalise des biscuits ou plutôt des mignonneries à déguster !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis Jennifer Scheliquet, j’habite à Besançon dans l’est de la France et je suis biscuitière professionnelle et j’ai mon entreprise Douceurs Craquantes.

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours de formation ?

Je suis totalement autodidacte dans la biscuiterie. J’ai fait une formation HACCP qui est nécessaire pour les normes d’hygiène.

Douceurs Craquantes biscuit 1
Douceurs Craquantes biscuit 2

Je me suis formée en regardant des vidéos sur internet pour apprendre les techniques de fabrication et de décoration des biscuits. Je me suis beaucoup entraînée et j’ai testé énormément de choses pour arriver au résultat que je souhaitais.  

C’est un métier qui est devenu en pleine expansion aujourd’hui, on trouve de nombreuses vidéos pour se former soi-même. Au début, je me suis beaucoup inspirée de ce que je voyais en vidéo et une fois après avoir acquis plus de techniques, j’ai commencé à créer mes propres créations.

Je fais également partie d’un réseau de biscuitières, il y a une entraide très forte et beaucoup d’échanges pour se donner des conseils. C’est vraiment très enrichissant, cela m’a permis d’apprendre énormément auprès d’elles. 

Comment vous êtes-vous lancée dans l’entrepreneuriat ?

L’idée de l’entrepreneuriat était présente en moi depuis plusieurs années. Pendant longtemps, j’ai souhaité ouvrir une boutique de cupcake. Mais l’investissement que cela demandait, les moyens financiers et les charges m’emmenaient beaucoup de doutes pour lancer ce projet. Je savais que ce que je souhaitais créer, serait en lien avec la pâtisserie, mais il fallait que mon projet mûrisse.

Jennifer Scheliquet

J’ai découvert la biscuiterie au hasard d’un marché avec une amie sur un stand. J’ai tout de suite été séduite par ces petits biscuits originaux et j’ai eu envie d’en faire.

Je suis tombée totalement amoureuse de la biscuiterie, cette façon de créer des gâteaux en dessinant tout en étant de la nourriture, a été un véritable coup de cœur pour moi.

J’aime travailler et créer avec de la nourriture. J’aime également beaucoup dessiner, certainement un petit clin d’œil à mes études aux beaux-arts.

Peut-être que ma passion pour la pâtisserie et le dessin étaient liés finalement, pour que je sois amenée à créer des biscuits. 

Je me suis beaucoup entraînée à créer des biscuits pour mon entourage. J’ai commencé à mettre des photos sur Instagram et les retours ont été très positifs. Les gens prenaient contact avec moi, car ils souhaitaient en acheter, des boutiques également… c’est à ce moment-là que je me suis dit que c’était le moment de me lancer et créer Douceurs Craquantes.

J’avais enfin trouvé ce qui m’animait réellement et l’idée de l’entrepreneuriat ne m’effrayait plus. Aujourd’hui, j’ai vraiment créé l’entrepreneuriat qui me correspond, et dans lequel je m’épanouis totalement.

Pourriez-vous nous parler de votre entreprise ?

J’ai créé mon atelier chez moi, c’est une extension de ma cuisine où tout a été aménagé dans les normes d’hygiène.

Tous mes biscuits sont fabriqués dans mon atelier. Je vends principalement à des particuliers. J’ai des partenariats avec quelques boutiques de Besançon, mais pour le moment, je privilégie la vente en direct aux particuliers.

Douceurs Craquantes biscuit 3
Douceurs Craquantes biscuit 4

J’aime les différentes phases de la création des biscuits. C’est un milieu dans lequel je me sens bien. J’aime la création de nouveautés, surtout lors de grandes fêtes avec les collections uniques.

La sortie des nouvelles collections pour Noël, Pâques, la Saint-Valentin ou même la fête des Mères est toujours un moment fort pour moi.

Je crée aussi des biscuits selon les demandes de mes clientes. Nous discutons de ce qu’elles souhaitent ensemble. Souvent, elles m’envoient des photos de leur décoration ou de l’événement pour me montrer exactement ce qu’elles veulent.

Je fais également des biscuits pour les fêtes d’anniversaires, de mariages ou tout autre événement selon les demandes.

Je mets d’ailleurs régulièrement des photos de mes biscuits sur mon compte Instagram pour les faire découvrir à mes abonnés.

Comment équilibrez-vous vie professionnelle et vie personnelle ?

En travaillant de la maison, on s’aperçoit que les portes sont toujours ouvertes d’un côté comme de l’autre. Il est parfois difficile de ne pas jeter un coup d’œil sur les collections que je viens de créer.

Mais en même temps, je le vis plutôt bien, car j’ai trouvé un équilibre qui me correspond. Je suis plutôt sereine dans mon organisation, tout se fait naturellement. L’entrepreneuriat nous permet une grande liberté, il suffit juste de savoir le façonner selon nos besoins.

Trouvez-vous qu’il soit difficile d’être cheffe d’entreprise aujourd’hui ?

Pour ma part, je ne trouve pas qu’il soit difficile d’être une cheffe d’entreprise aujourd’hui. Il est cependant, très important de trouver une bonne organisation pour plus de fluidité.

Selon vous quels sont les avantages et les inconvénients de l’entrepreneuriat aujourd’hui ?

Avoir la liberté de pouvoir créer son emploi du temps et de prendre du temps pour soi, c’est un des grands avantages de l’entrepreneuriat.

Douceurs Craquantes biscuit 5

J’aime travailler de chez moi, cela rend les choses tellement plus faciles. Se lever tous les matins en étant heureuse de ce que l’on fait, ça n’a pas de prix.

L’entrepreneuriat peut faire peur, c’est prendre des risques en quelque sorte, mais ça nous apporte une telle qualité de vie en échange…

Pour autant, je travaille aujourd’hui bien plus qu’avant, j’ai toujours à l’esprit les choses à faire ou à mettre en place, ça peut être un inconvénient… Mais cette liberté en étant son propre patron, ne dépendre de personne, ça convient totalement à ma vie.

Je suis tellement passionnée par ce que je fais que j’ai quelquefois du mal à déconnecter.

Auriez-vous des conseils pour une femme qui souhaite ouvrir son entreprise aujourd’hui ?

Je lui dirai qu’il est important de se faire confiance et de foncer ! C’est ce que je conseille d’ailleurs, aux personnes de mon entourage quand elles souhaitent se lancer. 

Aujourd’hui, il est possible de démarrer son activité à moindre coût, en travaillant de chez soi, je pense que l’on a peu à perdre à essayer. Au besoin, dans les premiers temps, il peut être sécurisant de garder son emploi salarial.

Je pense qu’il est important de savoir s’écouter et d’être heureux dans ce que l’on fait.

Nhésitez pas à decouvrir le site de Jennifer Scheliquet, Douceurs Craquantes ou bien son Instagram

Découvrez également l’ensemble des portraits de femmes d’Entrepreneuriat au féminin.

0 commentaire
3

Related Posts

Laissez un commentaire