Accueil Portraits de femmes Astrid Fossey – Astrid & Alex

Astrid Fossey – Astrid & Alex

par Hélène

Le toucher d’un tissu, la douceur de la laine, c’est au milieu de cet univers qu’Astrid Fossey a grandi. Une passion, qui lui a été transmise par les femmes de sa famille, et qui est devenu aujourd’hui, non seulement son métier, mais aussi son oxygène du quotidien. Un véritable amour du fait main, qu’Astrid nous fait découvrir avec son entreprise Astrid & Alex.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Astrid, je vais bientôt avoir 50 ans. Je suis entrepreneure depuis 2013, mais je travaille à temps plein sur mon entreprise depuis fin 2020.

Pendant plusieurs années, j’ai eu une activité salariée en tant que comptable en même temps que ma société. Cela me permettait de garder une sécurité financière pour mes filles.

J’ai fait le choix de quitter mon travail de comptable, en fin d’année dernière, pour m’investir dans mon entreprise. J’ai recréé une nouvelle marque, je voulais faire les choses différemment. D’où la création d’Astrid et Alex, Alex est mon frère jumeau, c’était une évidence pour moi de l’associer à cette marque.

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours de formation ?

J’ai un parcours plutôt littéraire et linguistique. Par la suite j’ai entrepris des études de comptabilité, j’ai été comptable dans la même entreprise pendant de nombreuses années.

 Astrid & Alex - pull1

La couture et le tricot m’ont toujours accompagnée, j’en fais depuis toute petite. Je suis issue d’une famille de couturières et de tricoteuses. Mon arrière-grand-mère, ma grand-mère ont transmis cette passion à toutes les femmes de la famille. Nous avons toutes cette passion commune. Ces moments de partage ont été une véritable richesse pour moi et c’est ce qui me nourrit encore aujourd’hui.

Grandir au milieu de machines à coudre, d’aiguilles à tricoter et de pelotes de laine a été vraiment enrichissant. Je me rappelle la confection de vêtements, la création de pulls. J’aimais les observer, apprendre à leurs côtés.

Aujourd’hui j’ai une véritable passion pour les tissus, pour la laine… Cette passion m’oxygène, c’est ce qui m’a amené à vouloir en faire une activité principale.

Comment vous êtes-vous lancée dans l’entrepreneuriat ?

L’envie d’être entrepreneure était présente en moi depuis très longtemps. Mon emploi salarial ne correspondait plus à ma vie personnelle, et surtout au rythme que je souhaitais lui donner. J’ai tout simplement décidé de m’écouter, et tout s’est fait naturellement une fois ma décision prise.

J’ai envie de donner vie à toutes mes idées, mais je veux me laisser le temps de les réaliser, sans précipiter les choses. Je ne me suis pas tournée vers l’entrepreneuriat en me disant que j’allais gagner plus d’argent, l’essentiel pour moi était de m’écouter davantage et faire ce que j’aimais tous les jours.

Pourriez-vous nous parler de votre entreprise ?

Je fais principalement du tricot et de la couture de saison. Au départ, j’ai surtout tricoté des pulls pour des collègues ou des personnes de mon entourage. 

 Astrid & Alex - sac 1
 Astrid & Alex - sac 2

Et puis, j’ai eu beaucoup de retours positifs en les mettant sur mon compte Instagram. Je ne pensais pas qu’il y aurait autant d’engouement et un tel engagement de la part de ma communauté. Ça a été un peu le déclic pour que je me lance à temps plein dans mon entreprise.

J’ai rapidement créé mon site internet pour répondre à la demande et afin de mieux exposer mon travail.

Actuellement, je suis en train de créer une collection pour le printemps. J’ai beaucoup tricoté pour répondre aux fortes demandes des fêtes de fin d’année. Je me suis moins consacrée à la couture. Donc là, j’ai envie d’amener de la nouveauté avec une collection couture.

En tout cas, j’ai plein d’idées en tête. Je veux proposer des choses nouvelles comme de la bagagerie, des sacs, de la maroquinerie, proposer également un large choix de pulls colorés. J’ai envie de créer des choses épurées et simples.

Comment équilibrez-vous vie professionnelle et vie personnelle ?

Aujourd’hui, mes filles sont grandes, elles ne sont plus à la maison, c’est plus facile pour moi de m’investir dans l’entreprise.

J’avoue ne pas trop séparer ma vie professionnelle et ma vie personnelle. Je n’ai pas d’heures de travail prédéfinies, j’ai toujours fait de la couture et tricoter en dehors de mes heures de travail.

Quand on est entrepreneure, il peut être parfois difficile de lâcher prise. On a toujours une idée en tête ou quelque chose en projet… L’entrepreneuriat, c’est un peu du quotidien.

Durand les fêtes de fin d’année, j’ai eu une surcharge de commandes, j’ai travaillé 7 jours/7. Cette période a été très épuisante physiquement et moralement. Mais cela m’a fait réaliser qu’il fallait que je trouve un équilibre. Il est nécessaire de savoir lâcher prise et de prendre du temps pour soi aussi.

Maintenant j’essaie de m’accorder un petit peu plus de temps le dimanche. Et si je suis amenée à coudre et tricoter ce jour-là, c’est pour moi.

Trouvez-vous qu’il soit difficile d’être cheffe d’entreprise aujourd’hui ?

 Astrid & Alex - pull 2

Pour ma part, je n’ai pas rencontré de réelles difficultés. J’ai mis, au contraire, les choses en place pour me sentir protégée. Je me suis beaucoup questionnée en créant l’entreprise, à savoir si j’étais prête pour autant d’investissement à l’aube de mes 50 ans. Je ressens davantage le besoin de m’écouter et de savoir dans quelle direction je veux aller aujourd’hui.

C’est pour cela que je me suis créé un endroit où je me sens bien pour travailler. Je vis à la campagne, j’ai mon atelier… Il est essentiel de savoir ce que l’on souhaite et de ne pas se perdre en route.

Travailler seule peut également être difficile, car on se retrouve à faire énormément de choses, même celles que l’on ne maîtrise pas forcément. Savoir fixer ses prix par rapport au temps que l’on a investi, ce n’est pas toujours évident, on apprend au fur et à mesure.

Auriez-vous des conseils pour une femme qui souhaite ouvrir son entreprise aujourd’hui ?

Je lui dirais d’oser. Mais il est également essentiel de se poser les bonnes questions avant de créer son entreprise. Tout quitter du jour au lendemain n’est pas la bonne solution, il est important de réfléchir réellement au projet que l’on souhaite créer.

Parfois, on peut également avoir tendance à se cacher derrière des excuses, les enfants sont trop petits, je ne vais pas pouvoir tout gérer… Ce sont de faux arguments, je les ai ressentis également, mais il faut savoir se faire confiance.

La chose la plus difficile, c’est de faire le premier pas, de se lancer à l’action. Seule ce n’est pas toujours évident, il peut être important de s’entourer pour mieux avancer.

En tant que femme je dirais qu’il faut également savoir s’écouter, une femme est riche de son intuition et de sa sensibilité.

Nhésitez pas à decouvrir le site d’Astrid Fossey, Astrid & Alex . Vous pouvez ègalement retrouver Astrid sur Instagram Astrid & Alex !

Découvrez également l’ensemble des portraits de femmes d’Entrepreneuriat au féminin.

0 commentaire
4

Related Posts

Laissez un commentaire